Les jeunes grandissent!

Les naissances sont presque terminées. Les premiers jeunes ont déjà bien grandi depuis la fin du mois de février. Après une première vague de mâles, quelques femelles arrivent grâce aux plus jeunes mamans Sauterelle, Teigne et Neige. Si les p’tites dernières profitent du lait maternel, les plus grands se ruent sur les biberons et grandissent à vue d’oeil.

On prend la pose
Mêlée générale

Les p’tites dernières

Sauterelle, Teigne et Neige ont donné naissance à 3 chevrettes: Chaussette, Cachou et Xena. Trouille ménage encore le suspens mais la mise bas ne devrait pas tarder. Si les petites de Neige et Teigne restent sagement dans le parc de leur mère, la fille de Sauterelle s’aventure régulièrement chez les grands car c’est beaucoup plus rigolo.

Naissances

Depuis une semaine, les mises bas se succèdent avec un max de mâles pour l’instant. Les naissances se passent très bien et tout le monde est en forme comme l’attestent les photos. Les jeunes profitent du lait de leur mère. L’ambiance en chèvrerie est animée. Les premiers fromages devraient bientôt arriver.

Sortie à la fraîche

La pâture est enfin devenue plus sèche et moins boueuse grâce au gel. C’est l’occasion pour les 8 jeunes non gestantes de découvrir la liberté! D’abord timides, elles ont vite retrouvé leur tempérament d’aventurières. Quant aux grandes, la satisfaction initiale a fait place à « y’a rien d’autre à manger? ».  Côté boucs, Grippe-Sou fait office de glouton de service. Le tout en images!

Pédicure…

Clochette pas vraiment effrayée.

C’était la première mise aux cornadis pour les plus jeunes qui ne sont pas gestantes. L’objectif étant de tailler la corne de leurs pattes que l’on appelle « onglon ». Cette opération est réalisée environ 3 fois dans l’année. Pour ces chevrettes c’était une première. Il a fallu rivaliser d’astuce pour les amener aux cornadis afin de les immobiliser. Condition nécessaire pour effectuer cette opération en toute sécurité.

Les ventres s’arrondissent

Les chèvres sont maintenant gestantes depuis le mois de Septembre. Les ventres commencent à prendre forme et on se demande si certaines ne nous préparent pas 2 ou 3 petits. Les premières surprises sont prévues pour la 2ème quinzaine du mois de février.

Il faut prendre soin de ces futures mamans et leur fournir un délicieux breuvage naturel qui ferait fuir beaucoup d’humains: de l’huile de foie de morue!

Petits chantiers

Nouvelle protection de parc

La trêve hivernale est l’occasion de procéder à quelques réparations et des améliorations. Chez les « grandes », nous avons remplacé les plaques de plexiglass qui protégeaient la partie inférieure du parc. Nous avons opté pour du caoutchouc qui résistera beaucoup mieux aux coups de pattes des biquettes.

Les « petites » grandissent et il a été nécessaire de consolider la séparation entre les chevrettes en gestation et les autres: une caisse a été installée entre 2 palettes robustes. Elle permet à la fois de stabiliser cette nouvelle clôture et fait aussi office d’auge complémentaire. Tout cela est maintenu par du fil de tension utilisé pour la pose de grillage: exit la ficelle de ballot!

 

Arrivée d’un nouveau bouc

Grippe-sou le Lorrain

Bienvenue à « Grippe-sou » mon nouveau bouc. Je suis allée le chercher jeudi 26 novembre 2020 à Flassigny (Meuse). Il a fallu parcourir 350kms pour trouver de la race Lorraine comme mes premières chèvres. Il a 18mois et a déjà affolé ces dames lorsqu’il est arrivé.

« Grippe-sou » provient d’une « pépinière » que gère Laurent Jubert. Je le remercie pour son accueil et le temps qu’il m’a consacrée. J’ai pu visiter sa chèvrerie remplie de magnifiques chèvres bien typées. Laurent Jubert fait également partie de l’association « des amis des chèvres de Lorraine ».

Fin de saison

Dernière Transformation

C’était la dernière traite aujourd’hui. Les quelques litres récoltés donneront encore quelques fromages et faisselles. La fin de saison est donc là. les chèvres vont pouvoir reprendre des forces avant les mises bas prévues fin février, début mars 2021.

Attention, je ne serai pas présente ce mercredi 18 novembre sur le marché de Wormhout. En revanche, la ferme sera exceptionnellement ce jour de 9h à 13h et de 14h30 à 17h.

Stagiaires de compétition

Emeline et Thibault devant la vitrine
Préparation de la vitrine par Emeline et Thibault

La chèvrerie a accueilli 2 stagiaires durant ces vacances de la Toussaint. Emeline en 1ère année de BTS à l’Institut de Genech et Thibault en 1ère au Lycée Agricole d’Hazebrouck. Ils ont fait preuve de beaucoup de motivation et c’est ce qu’il leur a permis de découvrir beaucoup de facettes de l’exploitation.

Ils ont ainsi pu participer aux soins des chèvres (les grandes et les petites), à la traite à la main, à la fabrication du fromage et assurer l’accueil des visiteurs à la ferme.

Les chèvres et moi-même remercient Emeline et Thibault pour leur énergie et pour le bon coup de main qu’ils m’ont donné. Le tout dans la bonne humeur.