Les jeunes grandissent!

Les naissances sont presque terminées. Les premiers jeunes ont déjà bien grandi depuis la fin du mois de février. Après une première vague de mâles, quelques femelles arrivent grâce aux plus jeunes mamans Sauterelle, Teigne et Neige. Si les p’tites dernières profitent du lait maternel, les plus grands se ruent sur les biberons et grandissent à vue d’oeil.

On prend la pose
Mêlée générale

Les p’tites dernières

Sauterelle, Teigne et Neige ont donné naissance à 3 chevrettes: Chaussette, Cachou et Xena. Trouille ménage encore le suspens mais la mise bas ne devrait pas tarder. Si les petites de Neige et Teigne restent sagement dans le parc de leur mère, la fille de Sauterelle s’aventure régulièrement chez les grands car c’est beaucoup plus rigolo.

Naissances

Depuis une semaine, les mises bas se succèdent avec un max de mâles pour l’instant. Les naissances se passent très bien et tout le monde est en forme comme l’attestent les photos. Les jeunes profitent du lait de leur mère. L’ambiance en chèvrerie est animée. Les premiers fromages devraient bientôt arriver.

Sortie à la fraîche

La pâture est enfin devenue plus sèche et moins boueuse grâce au gel. C’est l’occasion pour les 8 jeunes non gestantes de découvrir la liberté! D’abord timides, elles ont vite retrouvé leur tempérament d’aventurières. Quant aux grandes, la satisfaction initiale a fait place à « y’a rien d’autre à manger? ».  Côté boucs, Grippe-Sou fait office de glouton de service. Le tout en images!

Que d’eau

Même le verger n’est pas épargné

Cet hiver est particulièrement humide. Depuis plusieurs mois maintenant les pluies se succèdent et la terre ne parvient plus à les absorber. Les puisards sont pleins et de larges flaques se forment un peu partout. Les accès aux pâtures deviennent difficiles voire impossibles. Néanmoins, quelques animaux y trouvent leur compte et en profitent. Les oies et le chien sont aux anges!

Pédicure…

Clochette pas vraiment effrayée.

C’était la première mise aux cornadis pour les plus jeunes qui ne sont pas gestantes. L’objectif étant de tailler la corne de leurs pattes que l’on appelle « onglon ». Cette opération est réalisée environ 3 fois dans l’année. Pour ces chevrettes c’était une première. Il a fallu rivaliser d’astuce pour les amener aux cornadis afin de les immobiliser. Condition nécessaire pour effectuer cette opération en toute sécurité.

Arrivée d’un nouveau bouc

Grippe-sou le Lorrain

Bienvenue à « Grippe-sou » mon nouveau bouc. Je suis allée le chercher jeudi 26 novembre 2020 à Flassigny (Meuse). Il a fallu parcourir 350kms pour trouver de la race Lorraine comme mes premières chèvres. Il a 18mois et a déjà affolé ces dames lorsqu’il est arrivé.

« Grippe-sou » provient d’une « pépinière » que gère Laurent Jubert. Je le remercie pour son accueil et le temps qu’il m’a consacrée. J’ai pu visiter sa chèvrerie remplie de magnifiques chèvres bien typées. Laurent Jubert fait également partie de l’association « des amis des chèvres de Lorraine ».

Fin de saison

Dernière Transformation

C’était la dernière traite aujourd’hui. Les quelques litres récoltés donneront encore quelques fromages et faisselles. La fin de saison est donc là. les chèvres vont pouvoir reprendre des forces avant les mises bas prévues fin février, début mars 2021.

Attention, je ne serai pas présente ce mercredi 18 novembre sur le marché de Wormhout. En revanche, la ferme sera exceptionnellement ce jour de 9h à 13h et de 14h30 à 17h.

Nouveau point de vente

Le court circuit à Terdeghem
Point de retrait de Terdeghem

Mes fromages sont désormais disponibles « en ligne » sur le court circuit. De nombreux points de retrait sont disponibles de Dunkerque jusqu’à Lille. Il est donc très probable qu’il en existe un près de chez vous. Sur ce site, vous pouvez également trouver des produits issus des fermes locales (fruits, légumes, viande).

Article dans Wormhout’Echo

Couverture Wormhout Echo
La star Clochette

L’édition de novembre du magazine municipal d’informations consacre un bel article à la chèvrerie du Houtland. De toute évidence il a beaucoup été lu car vous avez été très nombreux à me rendre visite sur le marché de ce mercredi 04 novembre.

Le chien de garde
PAZ: le chien de garde dont parle l’article

La fin de saison du lait arrive et vous êtes toujours très assidus tant à la ferme que sur le marché. C’est l’occasion de vous remercier pour tout l’intérêt et la bienveillance que vous avez accordés à mon projet. Un grand merci également à la mairie pour tout le temps qu’elle a consacré pour mettre en avant mon activité tant en vidéo (Wormhout’Echo) qu’en images dans ce vingtième numéro du magazine.